Le monde de SpringValley

Lorsque les elfes ne s'entendent plus entre eux et que la guerre menace, les dirigeants de chaque races doivent préparer leurs peuples aux futur combats, pour la gloire de leurs nations.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Sondage
Le nouveau support est-il utile?
oui
71%
 71% [ 12 ]
non
18%
 18% [ 3 ]
aucun-avis
12%
 12% [ 2 ]
Total des votes : 17
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mehor

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 17/02/2009
Age : 28
Localisation : Juste au-dessus de toi

Feuille de personnage
Race:: Elfe sauvage
Classe:: Chef de patrouille
Niveau::
8/100  (8/100)

MessageSujet: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Mar 17 Fév - 18:09

Nom : Isarion

Prénom : Mehor

Surnom : Le Rôdeur, Trois Griffes

Age :
24 ans (164 ans elfiques)

Race : Elfe sauvage

Profession :
Chef de patrouille / Rôdeur.

Divinité : Nature

Description physique : Mehor est un elfe sauvage par excellence. Si vous avez le temps de l'observer vous verriez un elfe, plutôt beau, possédant un corps beaucoup plus musclé que celui d'un quelconque haut-elfe ou elfe de la nuit. Vous pourriez également voir ses long cheveux noirs descendant jusqu'à ses épaules ainsi que ses yeux noisettes dans lesquels on peut lire toute la sauvagerie qui vit en lui. Continuons d'observer si vous voulez bien. Au premier abord il est également facile de voir les tatouage qui parcourent le visage et le torse du jeune elfe ainsi que le collier fait avec d'énorme griffe qui pend à son cou. Et puisque nous commençons à parler de ses possessions, parlons de ce carquois qu'il porte dans son dos, du bracelet de cuir à son bras droit et de son arc.

Le carquois : C'est un carquois large et solide qui permet de contenir près d'une cinquantaine de flèche, fait en cuir il assure une protection dorsale relative à Mehor.
Le bracelet de cuir : Fait dans un cuir fin et souple, il protégerai Mehor tout au plus d'une morsure, la véritable utilité de ce bracelet n'est pas de ce protéger contre une attaque. Lorsque un archer dispose d'une grande force physique, il utilise des arcs avec des cordes plus dures à tendre et qui donnent donc une plus grande portée. Seulement il n'est pas rare que la résistance de la corde soit trop grande et que l'archer ne parvienne plus à contrôler la force qu'il à placée dans son tir. Aussi lorsque la corde se détends, nombre de courageux archer se sont déjà retrouvé avec la totalité de la peaux de l'avant bras arrachée. Ce bracelet, sert à prémunir Mehor de ce genre de danger.
L'arc de Mehor : Pièce maîtresse de l'équipement de Mehor, c'est arc à été construit dans du bois de frêne afin de lui donner souplesse et solidité. Sa corde est tout naturellement elfique et plus difficile à tendre que la moyenne des arcs, accordant au rôdeur une portée bien plus grande dans ses tirs. Sur le bois de l'arc, on été ajoutée, quatre encoche en acier servant à fixer deux coutelas sur l'arc. Ainsi, Mehor peut se servir de l'arc aussi bien à distance que au corps à corps.

Comportement : Ce rôdeur des elfes sauvage est un exemple atypique de son peuple. Il n'apprécie guère la compagnie d'autre êtres que celle des elfes sauvages et il tire à vue quiconque s'approche des bois des elfes sauvages sans clairement exprimer ses intentions ou que ses intentions sont belliqueuses. Mais ce n'est là que la surface de la personnalité de Mehor. L'elfe sauvage, comme tout à chaque personne, à une personnalité complexe avec ses qualités et ses défauts. Il à notamment pour qualité, une patience à toute épreuve et pour principale défaut, une firté mal placée.

Peur : Dysmorphophobie- Peur des anomalies physiques. Ce qui ne veux pas dire que Mehor à peur d'un monstre étrangement constitué mais plutôt d'un elfe qui pourrait avoir un bras mal formé. Il à peur des choses qui n'ont pas lieu d'être dans une race donnée.

Faiblesse :
Mehor est aussi gravement allergique à une plante vénéneuse appelée aconit, cette plante le rend gravement malade mais ne peut le tuer qu'en grande quantité.

Histoire : Dans les bois des elfes sauvages, on trouve nombre de petits villages en plus de la capitale. C'est juste que seul les invités parviennent à les desceller à travers les branches des arbres. Dans ses villages, naissent et grandissent, de forts et agiles elfes sauvages. Ils apprennent à ce battre et à chasser, parfois par le biais de jeux. C'était à un de ses jeux qu'un groupe d'enfant prenaient part ce matin là. Le jeux consistait à se répartir entre deux équipes. L'une allait se poster dans une clairière qui serait dans leurs imagination, une plaine à l'extérieur de la forêt tandis qu'une autre partie allait se cacher dans les bois et fourrés entourant la clairière. Le but pour la première équipe étant de rentrer dans le bois et pour la deuxième de les en empêcher. Ce genre de jeux durait généralement une ou deux heures puis les enfants allaient retrouver leurs parents et leurs maisons, ce qui leurs assurait, chaleur et sécurité.

Il n'en était pas de même pour la patrouille du Delta. Cette patrouille, aussi appelée patrouille Delta, tenait son nom du secteur dans lequel elle patrouillait. En effet, près de l'orée de bois de Brocalide, très loin à l'Est de la capitale, se trouve un fleuve et lorsqu'il entre dans les bois, son lit se sépare en deux cours d'eau et se rejoint dans un autre, formant un triangle. Ce genre de disposition géographique précise sont appeler des deltas et c'est sur l'un d'eux que veille cette patrouille. Leurs quotidien est bien différent de celui des enfants elfes sauvages. Cette zone de la forêt est très rocailleuse ce qui empêche l'eau de s'infiltrer, aussi les jours de chaleurs écrasante à peine apaisée par l'ombre des arbres ce succèdes à de courtes périodes de tempête. Jour après jour, ce groupe d'elfe sauvage doit braver les éléments pour survivre et assurer la sécurité du territoire des elfes sauvages, protéger leurs frères, et là il n'y à pas de retour à la maison en fin d'après-midi.

C'est cette patrouille qui à vue l'ascension de Mehor le Rôdeur.

Tout commença il y à environs 130 ans, le chef de la patrouille Delta était un dénommé Rilmandir, Rilmandir d'Isarion. C'était le fils d'un des elfes sauvages les plus influent de la Cité des arbres auprès du Grand Bestial de l'époque. tellement influent qu'il régnait sur toute une portion de forêt dont le Grand bestial lui avait confié la régence, mais ce n'est pas ce qui nous intéresse. Rilmandir tenait à faire ses preuves en-dehors de l'influence de son père et en jeune fils à papa qu'il était au début de sa vie, il se tenta d'abords à courtiser une belle dame et fonder une famille influente et puissante dans la société des elfes sauvages. L'idée en soit n'était pas mauvaise, Rilmandir parvînt même à épouser la fille d'un général de l'armée des elfes sauvages. Mais, quelques années plus tard, son nom devînt sa honte et un synonyme de moquerie lorsqu'un guérisseur un peu trop bavard, après l'avoir examiner, le décréta Rilmandir d'Isarion incapable d'avoir une descendance. Le pauvre être utilisa alors ce qui lui restait d'influence pour que son beau-père lui offre une place. C'est ainsi qu'il devînt le chef de la patrouille du Delta.

A l'époque, être affecté à cette patrouille était synonyme de punition, on y envoyait les esprits rebelles à l'autorité du Grand bestial, et ceux que l'on préférerait voir mort plutôt que vivant. C'est à cause de cela que Rilmandir arriva à la tête d'une patrouille faîtes de d'elfes suspectés de traîtrises, de malhonnêtes, de brutes et autres criminels qu'on avait bien voulut recyclés en bouchant les trous dans l'armée.

Et quelques années après l'arrivée de Rilmandir dans la patrouille du delta, ils eurent vent d'une étrange nouvelle. Un secteur de patrouille voisin, les prévînt de l'entrée d'un étrange animal sur le secteur. L'animal en question s'était nourrit sur le gibier des chasseurs avant de s'enfuir lorsqu'ils lancèrent une battue. La patrouille Delta prirent alors en chasse l'animal en question. Arrivés près de la berge de la rivière qui formait la limite entre leur secteur et le suivant, les elfes sauvages purent apercevoir les traces de l'animal dans la boue. Elles étaient assez irrégulières comme si il se déplaçait à quatre pattes alors qu'il ne le devrait pas, de plus il semblait disposer de griffes d'une étrange longueur mais aussi étonnament fine. Ils débutèrent alors le pistage, perplexes.

Les traces les menèrent à travers le Delta jusqu'à un groupe de rocher qui formaient un abri de fortune convenable contre la pluie, le vent et le soleil. Arrivé au centre du groupe de rocher, Rilmandir put se rendre compte qu'il n'y avait plus de trace, qu'elles s'arrêtaient nets en un endroit. Observant autour de lui, il ne oût rien voir hormis l'ombre qui grandissait sous lui. Levant le regard il vit une forme sombre qui lui tombait dessus. L'héritage sauvage de Rilmandir décida alors qu'il était tant de ce manifester. Saisissant la bête à la gorge de la main gauche, sa main droite vînt chercher son couteau de chasse à sa ceinture. Labête lui sembla etonnament légère aussi il en profita pour venir la plaquée au sol alors que son couteau s'apprêtait à égorger... Un elfe ?!

C'était à peine un adolescent, ils portaient de nombreuses cicatrices et il avait l'air encore plus sauvage que le plus sauvage des elfes sauvages qu'ait vu Rilmandir. Mais ça c'est tout ce qu'il pouvait voir à l'ombre des rochers. Il raffermit sa prise sur le cou du jeune elfe et le jeta dans un une zone sableuse au milieu des rochers, la lumière révélant complètement le corps du sauvage.

Il était assez maigre, comme si il ne mangeait pas tout les jours à sa faim, mais des muscles sec apparaissaient néanmoins sous la peau bronzée du jeune elfe. Il semblaient plutôt propre mais Rilmandir supposait que c'était dû à son récent passage dans la rivière du Delta, mais il y avait sur son visage, le haut de son torse et de son dos, de longue marques sombres. Elles formaient un étrange dessin dont la base commencerait au-dessus des côtes gauches et s'enroulerait tout autour du torse et de la tête, formant une sorte de tourbillon. Quel parent avait ainsi pût marqué à vie son enfant avec de telle marque ? Alors que Rilmandir ce faisait cette remarque, il se disait que si il avait pût l'être, il aurait été un bien meilleur père... Et alors lui vînt une idée.

~~~~
Informations diverses : Mehor est ambidextre, quelque soit la tâche qu'il accomplit, il sais faire ses propres flèches (travailler le bois) et dispose d'un instinct de survie à toute épreuve. De plus c'est un guerrier polyvalent, il apprends vite et s'adapte très vite.


Dernière édition par Mehor le Dim 22 Fév - 15:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neferata
Modérateur
avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 22
Localisation : Dans le Nord, en train de préparer ta mort....

Feuille de personnage
Race:: Ele Noire
Classe:: Mariarche Noire
Niveau::
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Mar 17 Fév - 18:17

Bienvenue à Spring Valley, Mehor!

Sa fait plaisir de voir des tête qu' on connait déjà! XD

Alors, pour commencer, ton début est excellent, rien que ta description physique est très bien détaillé et très complète. Nul doute que tu commenceras avec un bon niveau RP de départ!

Par contre, il y a (déjà) un soucis, c' est avatar. J' ai un écran large, donc la taille de ton avatar ne déforme pas le forum, mais pour d' autre qui ont surement un modèle d' ordinateur standard, cela risque de compliquer un peu la chose. Alors j' aimerais que tu réduise la taille de ton avatar, 300 sur 350 devrais être bon!^^

Mais sinon, rien à dire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehor

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 17/02/2009
Age : 28
Localisation : Juste au-dessus de toi

Feuille de personnage
Race:: Elfe sauvage
Classe:: Chef de patrouille
Niveau::
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Mar 17 Fév - 20:17

Plus que l'histoire, je vous fais ça ce soir. Pour le reste et l'avatar, c'est bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neferata
Modérateur
avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 22
Localisation : Dans le Nord, en train de préparer ta mort....

Feuille de personnage
Race:: Ele Noire
Classe:: Mariarche Noire
Niveau::
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Mar 17 Fév - 20:36

Tout est parfait!^^ Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehor

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 17/02/2009
Age : 28
Localisation : Juste au-dessus de toi

Feuille de personnage
Race:: Elfe sauvage
Classe:: Chef de patrouille
Niveau::
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 15:29

Quelques mois, Rilmandir était toujours à la tête du Delta et plusieurs elfe étaient allés et venus. Certains étaient morts, d'autre avaient désertés, d'autre encore avaient pris du galon et avaient pût quittée, ce qui était encore considéré comme la patrouille rassemblant tout les soldats crapuleux du royaume des elfes sauvages. Mais une chose avait changée. Un beau matin, il était revenu dans la capitale avec un jeune elfe, il était maigre et n'obéissait qu'aux ordres de Rilmandir, se montrant d'une extrême sauvagerie avec la plupart des autres elfes. Rilmandir raconta qu'il l'avait trouvé dans les bois et qu'il souhaitait l'adopter et lui donner son nom afin qu'il le transmette. Le père de Rilmandir étant alors mort de maladie, ce fût le Grand Bestial qui prit la décision d'accepter ou non. Il accorda à Rilmandir le droit de faire du jeune sauvage son fils par l'éducation car il le ne le serai jamais par le sang, mais il lui le prévînt, il ne pourrait jamais accéder à l'héritage de Rilmandir, l'immense domaine de son père car ce genre d'héritage ne se valaient que par le sang. La rage de Rilmandir aurait dû être grande mais il était trop heureux d'avoir enfin un fils, bien que celui-ci ne lui soit lié que par l'accord du chef des elfes sauvages. Cependant, il devait demander une autre chose.

Alors que le Grand Bestial allait partir, Rilmandir dit :

- Grand Bestial ! J'ai encore une requête à vous faire !

- Que me veux-tu encore ?

- Ce serait pour moi un grand honneur si vous accordiez votre bénédiction à mon fils en lui donnant un nom.

Le Grand Bestial s'approcha alors du jeune sauvageon qui se mit alors à grogner tel une bête, contractant ses muscles comme si il se préparait à attaquer. Le chef regardait avec un léger sourire l'elfe sauvage alors que celui-ci ce contractait de plus en plus. Cela continua ainsi jusqu'à ce qu'il se jette sur le Grand bestial, tentant de le mordre au cou. Le grand Bestial l'attrapa alors par la tête et l'envoya voler à travers la clairière, l'envoyant se fracasser contre un arbre.

- Tu t'appelleras Mehor ! Sauvage, dans la langue des bêtes. Maintenant part Rilmandir, je n'ai pas que ça à faire !

- Oui, Grand Bestial, dit Rilmandir tout en récupérant son nouveau fils, l'emmenant avec lui au Delta.

~~~~

Bien des décennies plus tard, Mehor était un adulte et un guerrier accomplit. Il avait subit un rude entraînement auprès de son père adoptif dont le rêve de former une puissante lignée avait ressuscité avec la venue de Mehor. Si ce n'était pas des seigneurs, ils seraient des guerriers. Mais alors que Mehor patrouillait dans l'intérieur des terres, Rilmandir mourût lors d'un assaut des elfe-garous, mais son meurtrier avait laisser une signature, une griffe brisée sur les lames de Rilmandir, le fils adoptif conserva alors la griffe. Jurant sur ses larmes et la douleur qu'il ressentait alors, Mehor prit l'arme de son père (cf. description physique) et se promit qu'il trouvera puis tuera le garou qui avait tué son père, lui rendrait dix fois ce qu'il avait fait. Mais il ne pouvait quitté le Delta, Le Grand Bestial lui avait alors confié le poste de chef de patrouille de son père et non seulement il ne pouvait laisser ses hommes pour rattraper l'assassin mais en plus il ne pouvait les emmener avec lui, une patrouille était faite pour assurer la sécurité du territoire, pas prendre en chasse chaque intrus qui fuit après une escarmouche.

L'esprit de Mehor format alors un plan tout autre. La prochaine fois que les Garous viendrait s'en prendre au Delta, ils le regretteraient amèrement. La philosophie guerrière que son père lui avait appliqué, il ce mit alors à l'appliquer au reste de la patrouille, éliminant purement et simplement ceux qui refusaient son autorité ou le trouvait trop dur. Il y en eût qui voulurent se révoltés et tué Mehor mais ce dernier les mis tous à terre, les uns après les autres. Il leurs demandait ensuite de choisir : Mourir ou lui obéir, car si il étaient prêt à mourir pour leur convictions, ils n'auraient rien à regretter mais Mehor ne pourraient plus en faire les guerriers qu'il voulait, ils resteraient fidèles à eux-mêmes. Alors que si ils étaient prêt à obéir, ils n'avaient pas assez foi en leur liberté, leur conviction. Si c'était Mehor qu'il leur inculquai ses valeurs, ils ressentirait un profond respect et une profonde loyauté envers lui.

Au bout de quelques temps, il ne restât plus que des hommes à la volonté forte, Mehor brisant ceux qui étaient pas capables de suivre le rythme, les poussant souvent à déserter, parfois au suicide. Il commença alors le véritable entraînement, les obligeant à parcourir des dizaines de kilomètre au pas de course, à s'entraîner aux armes, à la nage, l'escalade, la lutte, la survie chaque jour. En fait chaque instant qui n'était pas dédié à la patrouille ou au repos devenait un moment d'entraînement. Cela dura près de quarante ans. Pendant quarante ans, la Patrouille du Delta s'entraîna tout en défendant les frontière de son pays, obtenant en même temps qu'une loyauté envers Mehor, une fierté et une loyauté envers leurs pays. Ceux qui arrivaient comme des criminels, devenaient au contact de Mehor, soit des morts, soit des soldats fidèles. ils finirent par acquérir la réputation d'être parmi les meilleurs combattants elfes sauvages mais aussi les plus aptes à survivre en toutes conditions. Ce qui était parfaitement justifié. En effet, le dur entraînement de Mehor les avait aidé à être des soldats, mais l'expérience de survie qu'avait le Rôdeur, couplé aux conditions météorologiques très particulière du Delta, ne laissait aucune chance aux faibles, les obligeant soit à devenir plus fort, soit à mourir.

Et un jour, les Garous revinrent. Ils étaient près d'une cinquantaine, c'était beaucoup par rapport aux nombre de garous total, c'était l'équivalent d'une unité de combat, une patrouille normale serait tout simplement balayée par une telle force. Le groupe de lycan entra dans le territoire elfe sauvage en passant par les rives du Delta, se dirigeant droit vers les villages grâce à leurs fin odorat. Mais n'avaient-ils pas sentit la patrouille de Mehor ? Celui-ci avait longtemps réfléchit à comment palier ce désavantage qu'avait les elfes sauvages par rapport aux garous et ils avait finalement trouvé la solution. Les garous étaient à mi-chemin du premier village lorsque les elfes sauvages attaquèrent.

Une première flèche vînt transpercer l'une des sentinelles qui montait la garde pendant que ses camarades se reposaient avant d'attaquer. C'était le signal. Aussitôt trente flèches s'abattirent sur le groupe de lycan, en éliminant près d'une dizaine, car une simple flèche ne saurait suffire à les éliminer. Et alors qu'un groupe de quinze restait dissimuler pour continuer à frapper de leurs flèches les lycanthropes, un second groupe mener par Mehor jaillit des bois, lames aux claires, droit sur les garous, créant ainsi un effet de surprise à leurs avantage. Le chef de patrouille maîtrisait alors déjà parfaitement son arme et son ambidextrie, ce qui le transforma en véritable fléau pour l'ennemi, tailladant les chairs. Après deux volée supplémentaires, les archers étaient sortit des bois à leurs tour, chargeant les lycans et redonnant aux elfes sauvages l'avantage. Et bientôt, ils ne restât plus que dix lycans, effarés par cette patrouille dont seul cinq hommes avaient succombé, les autres ayant survécu avec des blessures plus ou moins grave. De plus ils étaient tous blessés, sauf un. Un grand Lycan aubrun qui prit un malin plaisir à réduire en bouillie la tête d'un elfe sauvage mourant alors qu'ils étaient acculés.

Mehor eût alors un sourire, il ordonna à ses hommes de reculer et avança d'un pas vers les lycans. Il avait remarquer, lorsque celui-ci avait frapper un de ses hommes, que le grand lycan n'avait que quatre griffe, celle de l'index ayant été étrangement arrachée. C'est donc avec un sourire carnassier à l'idée de sa vengeance qu'il pointât d'une de ses épées le lycan. Les autres lycans voulurent s'interposer mais Mehor dit :

- Vous ne m'intéressez pas, si vous êtes encore sauf après ça, je vous permettrais de partir.

Puis fixant son regard dans celui du grand lycanthrope :

- Toi ! Tu es déjà venu ici, n'est-ce pas ?

Le lycan eût un sourire effrayant.

- C'est possible, ouais. Mais je ne me souviens pas de t'avoir vu, un guerrier comme toi, je pense que je l'aurais remarqué. De plus, les elfes qui gardaient le coin étaient plus faibles à l'époque, même leur chef n'était pas de taille. Alors on les a massacrés.

Puis avec un air presque rêveur, il ajouta : "C'était marrant."

Juste après avoir prononcé ces quelques mots, le loup-garou leva son épée pour parer quelque chose qui alla se planter dans le sol. Il baissa le regarda et il pût voir que c'était une griffe noire, celle qu'il avait perdue, il y de cela quarante ans. Et alors qu'il levait le regard, les lames de Mehor vinrent frapper la sienne.

- C'était marrant ?! Il me semble que mon père ne t'as pas laisser un si bon souvenir que ça !

Un rictus de haine apparut sur le visage du Lycan.

- Après le père, le fils ? Ça m'a l'air amusant !

Le loup-garou donna un violent coup d'épée pour obliger Mehor à reculer et dit :

- Je suis Ka'nor Ulmendil Sombres-griffes.

- Je suis Mehor Isarion le Rôdeur.

C'était comme un rituel, un signal, car dès que ces mots furent prononcés, les deux guerriers fondirent l'un sur l'autre et engagèrent un violent duel où ils testèrent la force de l'autre, exécutèrent des bottes impressionnantes, des techniques de leurs peuples et bien d'autre, essayant ainsi de déterminer qui parviendrait à tuer l'autre ! Le combat dura près d'une heure, ce qui, dans un combat, qui plus est armé, est extrêmement long. Mais les deux combattants étaient quelques peu hors du commun, Mehor d'un côté, qui depuis des décennies s'entraînait dans le but précis de tuer ce lycan, avait endurer les pires épreuves de la nature et de l'autre, Ka'nor exceptionnel de part sa force et sa longue expérience de la guerre. Et les deux êtres brûlaient de haine l'un pour l'autre. Mehor car le lycan avait tué son père et Ka'nor car cet arrogant était le fils de celui qui, dans son agonie l'avait rendu infirme.

Ils combattirent jusqu'à en arriver à leurs dernières limites. Mais alors que Mehor pensait donner le coup fatal en un assaut, Ka'nor parvînt à le saisir à la gorge de sa patte infirme, lui blessant légèrement le cou avant de l'envoyer rouler dans l'herbe à plus de quatre mètre de distance, Mehor n'ayant à présent presque plus de force pour ce retenir. Mais c'était parfait pour lui. Alors qu'il partait dans une roulade, il fit se toucher les deux gardes et les tourna jusqu'à ce que les encochent prennent les unes dans les autres. Il se releva ensuite et tendit rapidement la corde de son arc. Ka'Nor semblat comprendre la manœuvre. Il chargea dans un hurlement de colère alors que Mehor tendait la corde de son arc.

- Pour mon père ! Cria Mehor alors que la flèche fusait.

Cette dernière traversa les dernier mètres à tout allure, ripa sur l'épée de Ka'nor et bînt frapper le pectoral gauche, perforant le poumon. Le lycanthrope s'effondra alors et ses soldats tentèrent de s'enfuir.

- Qu'est-ce qu'on fait Mehor ? demanda l'un des hommes.

- Abattez-les.

Les cordes se tendirent et elle vinrent frapper le dos des lycanthropes alors qu'ils s'enfuyaient. C'était finis mais Ka'nor n'était pas mort et il avait pût tout voir et tout entendre. Mehor s'approcha de lui, planta ses deux lames dans les poignet du lycan pour l'empêcher de tenter une dernière folie et s'assit à coter de lui.

- Je vais te regarder mourir. Je vais te regarder me haïr, me haïr de t'avoir tuer, me haïr ne pas avoir laisser tes soldats s'enfuir. Je vais te laisser te consumer de haine et de souffrance alors que la vie te quitte lentement. Et finalement, tu ne seras plus pour moi qu'un mauvais souvenir qui s'estompera avec le temps. J'ignore si il y à quelque chose après la mort, mais si c'est le cas je m'en réjouis, car tu auras toute l'éternité pour me haïr.

Ka'nor semblait vouloir dire quelque chose mais son poumon se remplissant peu à peu de sang l'empêchait de parler sans qu'un flot de sang ne jaillissent d'entre ses crocs. Cette vision fit sourire Mehor. Un sourire sans joie, le sourire de la Vengeance. Il récupéra ensuite trois griffe intacte sur la patte infirme de Ka'nor et en fit un collier, qui dirait à tout les lycans qu'il avait tué l'un des leurs.

~~~~

Depuis que Mehor s'est enfin venger, il à continuer à patrouiller le long des frontière. Le Grand Bestial à changé, à présent cette une femme. Peu importe, du moment quelle fait les bons choix, et même si ce n'est pas le cas, Mehor s'en fiche un peu, pour lui, il n'y à plus rien d'autre que la patrouille Delta. Il à décider qu'il en ferait une unité d'élite, un nom qui fera frémir les ennemis des elfes sauvages, qui qu'il soit.
________________________________________________________________________________________

J'ai été obligé de faire en deux parties, pas assez de place^^. J'ai aussi ajoutée une partie de l'histoire sur la présentation de base mais mon histoire est finie !


Dernière édition par Mehor le Dim 22 Fév - 17:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nature
Admin
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 10/01/2009
Localisation : Se ballade dans l'univers et s'amuse avec les Astres...

Feuille de personnage
Race:: Dieu créateur
Classe:: Divinité
Niveau::
10000/10000  (10000/10000)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 15:42

Parfait magnifique!!!

je propose un niveau rp de 15 a 20 (néférata, un avis?) pour cette magnifique histoire...
je n'ai relever aucun problème.


Dernière édition par Nature le Dim 22 Fév - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-ballte.forumactif.org
Mehor

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 17/02/2009
Age : 28
Localisation : Juste au-dessus de toi

Feuille de personnage
Race:: Elfe sauvage
Classe:: Chef de patrouille
Niveau::
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 15:45

Ooh ! Merci ! Je suis honoré et accepte volontiers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nature
Admin
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 10/01/2009
Localisation : Se ballade dans l'univers et s'amuse avec les Astres...

Feuille de personnage
Race:: Dieu créateur
Classe:: Divinité
Niveau::
10000/10000  (10000/10000)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 15:49

je te rentre d'ors et djà dans le groupe elfe sauvage...
je pense que Néférata n'aura aucune objéction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-ballte.forumactif.org
Mehor

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 17/02/2009
Age : 28
Localisation : Juste au-dessus de toi

Feuille de personnage
Race:: Elfe sauvage
Classe:: Chef de patrouille
Niveau::
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 15:51

Au pire je pense que ça ne sera pas trop tard !^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neferata
Modérateur
avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 22
Localisation : Dans le Nord, en train de préparer ta mort....

Feuille de personnage
Race:: Ele Noire
Classe:: Mariarche Noire
Niveau::
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 16:19

Ue histoire magnifique! Je suis d' accord avec ta vaidation!


Par contre, pour ce qui est des niveaux, j' ai beaucoup réflechit et je me suis dit qu' on en avais mit de trop importants niveaux à tout les membres. Je pense qe pour l' instant, personne ne devrais avir un niveau de plus de 7, on les donne trop facilement. Je pense que le niveau maximale qu' on puissent donner pour une fiche de présentation, se serait entre 1 et 7

Désole pour les autres membres, mais je vais revoir à la baisse le niveau RP de chacun.

Mehor, ton hitoire vaut un départ de niveau au moins de 7!


Je vais repasser les fiches des perso et rabaisser les niveaux, encore désolée popur les autres membres, mais je trouve vraiment qu' on donne un peu trop facilement de nive important ici.


PS: Même si c' étit sure que je ne pouvais pas refuser une telle histoire, Nature, j' aimerais que attende mon accord avant de mettre le groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nature
Admin
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 10/01/2009
Localisation : Se ballade dans l'univers et s'amuse avec les Astres...

Feuille de personnage
Race:: Dieu créateur
Classe:: Divinité
Niveau::
10000/10000  (10000/10000)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 16:23

je pencherais plutôt sur une base de 1 à 10

sinon je suis en train de réfléchir a des réglés supplémentaire sur le niveau rp...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://war-ballte.forumactif.org
Neferata
Modérateur
avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 22
Localisation : Dans le Nord, en train de préparer ta mort....

Feuille de personnage
Race:: Ele Noire
Classe:: Mariarche Noire
Niveau::
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 16:25

Nan, 10 sa fait beaucoup trop. Je trouve que commencer avec un niveau RP de 7, c' est déjà pas mal, mais c' es un bon chiffre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehor

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 17/02/2009
Age : 28
Localisation : Juste au-dessus de toi

Feuille de personnage
Race:: Elfe sauvage
Classe:: Chef de patrouille
Niveau::
8/100  (8/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 16:28

Si je puis me permettre, Il faudrait peut-être effectivement ne pas partir dans des dérives totale^^ Mais lorsque je regarde par exemple la fiche de Lune de Saule, il me semble qu'elle à commencer niveau 9 ^^". Après je ne sais pas si ce qu'elle a fait est mieux que moi, je ne suis pas là pour juger mais je pense que le problème viens de là^^. A partir du moment où vous commencer à donner des haut level pour quelque chose qui n'ai pas forcément fameux, quand il y à quelque chose que vous appréciez, vous partez très loin.

Pour être sur un pied d'égalité il faudrait effectivement revoir l'ensemble des niveaux à la baisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neferata
Modérateur
avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 22
Localisation : Dans le Nord, en train de préparer ta mort....

Feuille de personnage
Race:: Ele Noire
Classe:: Mariarche Noire
Niveau::
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   Dim 22 Fév - 16:40

C' est ce que j' ai dit Mehor, j' allais revoir à la baisse l' ensemble des niveaux des joueurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mehor l'elfe sauvage [Pas finie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arinos, elfe
» L’elfe de l’étang…
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .
» Couleur de la cape de haut elfe
» Aranwë, Elfe Sinda...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de SpringValley :: Le sanctuaire des âmes nouvelles :: Fiche Perso :: Fiches validées-
Sauter vers: